Zakat - charité

Aller au contenu

Menu principal :

Zakat

Islam menu

A qui donner la zakat sur Bordeaux mosquées et l'aumône en Gironde ?

Contrairement à l'idée reçue, ce type de donation ne sont pas déstinés au seuls musulmans.

Salles de prières Bordeaux
Tous des margoulins (ramification UOIF)
Toutes les mosquées dans les quelles vous n'avez pas votre mot à dire, vous n'avez pas droit à la parole, vous ignorez ou va l'argent, opacité sur les comptes comptables, ou l'on présente des paniers pour éviter de donner un reçu sont automatiquement des margoulins.
Le refus de répondre, implique un manque de transparence, donc forcement quelques choses à cacher.

Attention à qui faire l'aumône
« Soyez assidus à la prière, faites l'aumône, vous retrouverez auprès d'Allah le bien que vous aurez acquis à l'avance, pour vous-même » Le Coran (2/110).

Sourate 73, Verset 20
...Accomplissez la Salât, acquittez la Zakât, et faite à Dieu un prêt sincère...

Attention à qui vous donnez la zakat
« La zakât est destinée aux pauvres, aux indigents, à ceux qui la prélèvent, à ceux dont les cœurs sont à gagner, à l’affranchissement des jougs, à ceux qui sont lourdement endettés, dans le sentier d’Allah, et pour le voyageur »
Coran (9/60)

Cependant; Les consensus s'accordent sur le fait que cette aumône doit être donnée en priorité aux musulmans ou pour convertir une personne à l'islam (en interprétation de "dans le sentier d'Allah").

Cependant ; Ash-shâfî’ et Abû Hanîfa 1 pensent que le droit de donner la zakât canonique aux personnes qu’on souhaite faire aimer l’Islam (muallafati qulûbuhum) reste et n’est pas abrogé. Ils basent leur avis sur la pratique du Prophète.


L'imam de Bordeaux fait le contraire, 100 € pour frais de dossier de conversion à l'islam. Le non musulmans qui aime l'islam doit payer pour entrer en islam. Enfin bref, chacun voit midi à sa porte !


A ce propos vous ne trouverez aucun verset ou Dieu dit "Donnez la zakat aux mosquées" ni l'ombre d'une simple allusion.
.


En effet, les aumônes et les charités doivent servir aux pauvres, aux indigents, à ceux qui sont chargés de recueillir les fonds, à ceux dont les cœurs ont été gagnés pour la foi, au rachat des esclaves, aux insolvables, aux voyageurs, pour la cause de Dieu. Tel est le précepte de Dieu. Dieu est savant et sage. ((coran 9:60) Touba, le repentir).

إِنَّمَا الصَّدَقَاتُ لِلْفُقَرَاءِ وَالْمَسَاكِينِ وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا وَالْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُمْ وَفِي الرِّقَابِ وَالْغَارِمِينَ وَفِي سَبِيلِ اللَّـهِ وَابْنِ السَّبِيلِ ۖ فَرِيضَةً مِّنَ اللَّـهِ ۗ وَاللَّـهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ

Soyons très attentif au verset 9/60 ci dessus.
La priorité de déstination des fonds ne fait aucun doute, en premier lieu pour les pauvres et les indégents sans aucune ambiguité.
Quand à la destination de ceux qui sont chargés de recolter les fonds (les imams des mosquées par exemple), c'est là que les religeux embobinent les gens en faisant de cet portion du verset, une legitimité à recolter les fonds d'aumone et de zakat, pour s'approprié le pognon. En réalité, ces imams s'auto-élisent récolteurs des fonds, comme ils se sont auto-élus imams, résponsables, représentants de l'islam, scientifiques, professeurs et j'en passe car les titres pompeux n'en manquent pas.

Concentrons nous donc sur cette portion du verset pour démontrer comment les margoulins de l'islam (et pas seuleument en France) trompent les gens en sortant une portion de verset de son contexte. Il faut savoir que le mot "El 3amal" signifie "travail", et tout travail engendre des actes et mérite salaire. Revenons à cette portion du verset :
وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا  Cela signifie; ceux qui sont chargés de récolter l'impôt religieux "exclusivement" dédié à cette tache. L'exclusivité est appuyée par le mot - عَلَيْهَا - d'autan plus, que les fonctionnaires ou les bénévoles en question doivent êtres mandatés par une autorité démocratiquement élue. Et non élue par un conseil d'administration de copinage comme à la mosquée de Bordeaux, les membres du conseil d'administration doivent êtres élus par ceux qui payent, c'est à dire les fidèls; donateurs et sympathisants, que l'argent vient de ceux ci ou de ceux là, c'est toujours de l'argent.

L'impot religieux fut prescrit aussi bien aux juifs, aux chretiens et aux musulmans, cela remonte à loin, à une epoque ou l'argent papier que nous conaissons n'existait pas et encore moins les opérations d'écritures pour transferer les fonds (chèques et billets à ordre). Certes il existait une monnaie en pièces d'or ou d'argent, mais celle ci n'était pas aussi répandue au sein des populations qu'elle l'est de nos jours, seuls les notables et quelques nantis en possedaient, mais le reste du commerce était basé sur le troc.

Vous vous doutez bien que dans un monde ou les échanges commerciaux étaient basés principalement sur le troc, qu'un transfert des biens issuent de la zakat nécessitait la logistique et beaucoup de main d'oeuvre et de temps. Il va de soit que la rémunération des gens mandatés et habilités à récolter les biens s'impose d'elle même. Il faillait travailler pour aller chercher l'impôt, tout comme les  fonctionaires des finances de nos jours, il faut bien les payer, sinon on ne trouvera personne pour recolter l'impôt. Il faut savoir qu'a l'epoque le prophète employé la force contre les récalcitrants.

Alors, que vient faire la zakat avec les imams et les mosquées ? les imams sont ils habilités à récolter la zakat ? si oui, par qui ? Les mosquées, les salles de prières de Bordeaux et de Cenon seraient elles devenuent le Bercy musulman ? A la rigeur, on peut toujours admettre que la personne qui fabrique le tronc, peut legitimement reclamer un peut d'argent, et encore, à condition qu'il soit pauvre.

Evidement que c'est haram de donner l'argent en aumône aux mosquées, quand ont voit des imams khobziste avec des payes oscillant de 1500 à 4000 € sans compter les accotés encore bien supérieur au regard de leurs salaires, percevoir largement de quoi vivre et bien au dessus du smig se partager l'argent qui entre dans la mosquée. Pendant ce temps là il y a des gens qui vivent avec le RSA et quelquefois moins, difficulté à joindre les deux bouts. Donné du pognon à des margoulins, il y a de quoi s'arracher les cheveux devant tant d'ignorance.

En conclusion, donnez plutôt aux restaurants du coeur, au moins vous pouvez être certains que l'argent est déstiné aux necessiteux. D'ailleurs les récolteurs des résto du coeurs sont bénévoles, (c'est normal, ils ne sont pas imams), ils n'exigent même pas d'argent. On les trouvent bien souvent à l'entrée des supermarchés, et vous invitent à faire un geste qui se résume à acheter quelques victuailles en guise d'aumône pour les indigents. Ce n'est pas comme à la mosquée de Bordeaux ou ils refusent le couscous, "donnez de l'argent" disent ils "la mosquée n'est pas un réstaurant".

إِنَّمَا الصَّدَقَاتُ لِلْفُقَرَاءِ وَالْمَسَاكِينِ وَالْعَامِلِينَ عَلَيْهَا وَالْمُؤَلَّفَةِ قُلُوبُهُمْ وَفِي الرِّقَابِ وَالْغَارِمِينَ وَفِي سَبِيلِ اللَّـهِ وَابْنِ السَّبِيلِ ۖ فَرِيضَةً مِّنَ اللَّـهِ ۗ وَاللَّـهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ

Le prêt à Dieu ?
Ce prêt n'implique pas automatiquement qu'il doit se faire dans une mosquée, souvent entend on dire que la mosquée serait la maison de Dieu, en réalité la mosquée est un lieu ou l'on voue un culte exclusivement résérvé à Allah
. La mosquée ne saurait être "la maison de Dieu", d'abord Dieu n'a pas besoin de maison car il est partout à la fois, la terre entière et l'univers entier lui appartiennent, aussi bien le visible que l'invisible.

Nous ne sommes pas entrain de dire qu'il ne faut pas donner de l'argent pour le fonctionnement de la mosquée, nous préçisons "fonctionnement de la mosquée". C'est differends que donner de l'argent pour engraisser les imams et potentats de l'islam. Dans ce cas préçis, il ne saurait être question de se referer au hadith : "la main gauche doit ignorer ce que donne la main droit". Il s'agit d'une participation au fonctionnement d'un édifice commun, votre edifice ou mosquée.

En contre partie de votre participiation vous avez des droits, entre autre; à choisir votre imam, votre président d'association le trésorier etc.. Puisque vous vous payez un service commun. En ce sens que vous êtes les patrons, quand au grand imam, le petit imam ou même la moitié d'un imam, doivent rendre aux fidèls les services que ces derniers attendent. Bon, maintenant si vous voulez donner l'aumône à des imams plus riches que vous, et donnez la zakat à la mosquée pour que ces mêmes imams se partage le pognon, libre à vous, mais sachez que cela n'a rien à voir avec une préscription divine, comme nous l'avons vu plus haut.

Effectivement, les anciens ont donnés de l'argent pour la construction de la mosquée de Cenon et BX, et qu'en est il aujourd'hui ? A qui appartiennent les ediffice payés avec l'argent de vos pères et grands pères ? Officiellement à l'UOIF, mais très officiellement à l'association des margoulins de Gironde. Alors, si demain ces gens décident de vendre les ediffices, qui les en empèchera ? Juridiquement ils ont le droit de le faire, juridiquement ca leur appartien, et pourtant ils n'ont pas mis 1 centime la dedans, au contraire ils se sont gavés de pognon, ils n'ont même pas retroussés leurs manches ne serait ce que pour donner un coup de main. Dire que même le messager s'est mis à l'ouvrage lors de la première mosquée construite à Médine.

Prenons le verset 73/20 en entier

Ton Seigneur sait, certes, que tu te tiens debout moins de deux tiers de la nuit, ou sa moitié, ou son tiers. De même qu'une partie de ceux qui sont avec toi. Allah détermine la nuit et le jour. Il sait que vous ne saurez jamais passer toute la nuit en prière. Il a usé envers vous avec indulgence. Récitez donc ce qui est possible du Coran. Il sait qu'il y aura parmi vous des malades, et d'autres qui voyageront sur la terre, en quête de la grâce d'Allah, et d'autres encore qui combattront dans le chemin d'Allah. Récitez-en donc ce qui sera possible. Accomplissez la Salat, acquittez la Zakat, et faites à Allah un prêt sincère. Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d'Allah, meilleur et plus grand en fait de récompense. Et implorez le pardon d'Allah. Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Citations du prélat bordelais; Quant à la contestation et à la critique, elles sont légitimes. Elles doivent être civilisées. La critique d’art se fait par l’art, la philosophie par la philosophie, les idées par les idées.
Vous avez raison mr Tareq Oubrou, l'art par l'art, la pholosophie par la phlilosophie, les idées par les idée et le coran  par Oubrou.
A ce propos le coran est ouvert à toutes critiques, Dieu le dit lui même, mais à condition de lui opposé d'autres références.


Vous dites; Le problème de l’islam c’est d’abord ses musulmans. Et comme dit le proverbe arabe, l’ignorant est plus dangereux envers lui-même que son pire ennemi. (Au passage vous auriez dû vous en inspirez !)
Ici, je souscris totalement à cette réflexion, imaginez un peut, un type met quatre coups de crayons sur un bout de papier et en sort un dessin.
Il appelle quelques musulmans et dit; "ceci est votre prophète" les musulmans le croient !

Vous avez vu ca mon pote Tareq, c'est complètement surrealiste, mais cela démontre que les musulmans lambda peuvent être menés par le bout du nez par n'importe qui, surtout lors ce qu'il s'agit de religion. Je parle à un convaincu, car vous en savez quelques chose, vous qui passez votre temps à les emberlificoter. Franchement, la réaction des musulmans face à certains évenements est irrationnelle et échappe à toute logique.

Je vous donne un exemple simple, que vous comprendrez aisaiment, puisqu'il s'agit de vous.
En ce qui vous conçerne, vous dites bien plus de conneries sur l'islam que le dessinateur, qui lui n'a fait que donner 4 coups de crayons sur une feuille de papier, une fois dans sa vie. Tandis que vous, vous dites des conneries sur l'islam à longeurs d'années, et en plus les musulmans vous payent pour cela !
Allez comprendre quelques chose !......

C'est vrai, comme vous dites, les musulmans ont vraiment un problème avec l'islam, sinon ils ne seraient pas là à vous écouter et surtout à vous donner du pognon pour vivre aisaiment. Ils sont vraiment cons hein ? vous avez vu ca mr l'imam scientifique ! Et moi le premier, ah mon pauvre monsieur vous avez veine d...... enfin, vous avez de la chance qu'il y est un con qui se lève tous les jours, donc n'hésitez pas, frappez le fer pendant qu'il est encore chaud, et vive la zakat transformer en sadaka par et pour les imams.

Je vais même vous démmontrer la connerie du musulmans type que je suis, et par la même occasion m'adresser à certains jeunes sur leurs réaction impétueuses face aux caricatures pour leurs faire comprendre qu'il y a des gens bien plus pernicieux, siniques et malveillants au sein même de leurs communautés que le pauvre caricaturiste qu'ils prirent pour cible; Il y a bien d'autres gens qui insultent l'intelligence, comme Abdesslam votre colistier; les hypocrites en islam.
.

Nous résumons la conclusion de cette page en invitant les musulmans à donner diréctement l'aumône en Gironde et partout ailleurs, à ceux et celles qui sont suscebtible d'êtres dans le besoin et en état de précarité de main à main. Sans passer par les mosquées, les imams ou tout autres intermédiaires, de nos jours les renards et voyous sont légion.

Clore ce chapitre en nous inspirant de propos nietzschéen tirés de l'Antéchrist (Dajjâl), quelques peut déformés pour cadrer avec les prélats de l'isalm.
Toute contre-nature est vicieuse. L’être vicieux par excellence, c’est l'imam inique : il enseigne la contre-vérité. Contre les imams iniques, ce ne sont plus les raisons qu’il faut, mais la prison.
.

 
Retourner au contenu | Retourner au menu